Être entreprenant avec les femmes, une qualité indispensable

Durant mes consultations de coaching séduction, je me suis vite aperçue que la plupart de mes clients masculins ignoraient totalement l’importance d’être entreprenant avec les femmes. Beaucoup étaient même effrayés rien qu’à l’idée de prendre l’initiative d’être tactile durant un rendez-vous galant. J’ai donc décidé d’approfondir le sujet.

Pourquoi l’homme doit-il toujours être entreprenant ?

De nombreux hommes pensent, à tort, que les femmes d’aujourd’hui ont acquis une confiance suffisante pour faire le premier pas à leur place. Les médias véhiculent à longueur de journée une image de la femme libre et affranchie, qui serait totalement à l’aise avec sa sexualité. Mais cette image est totalement décalée de la réalité. Les femmes ont toujours en elles ce fameux sentiment de culpabilité qui les assaille au moment de devoir assumer leur désirs sexuels. Cette peur de passer pour une « salope » est toujours vivace.

Le premier devoir de l’homme est donc de devancer cette culpabilité en prenant les rennes, en assumant son propre désir sexuel. De plus, la femme peut toujours douter de ses choix, de ses envies même face à un homme qui lui plait beaucoup. Cette incertitude récurrente est un trait typiquement féminin. Là encore, c’est à l’homme de mettre fin à ce doute, ce questionnement, en étant entreprenant et déterminé.

Bien entendu, nous parlons ici d’un schéma général qui peut sembler caricatural. Il existe toujours des nuances et des exceptions. Mais force est de constater que les femmes se plaignent avant tout d’un manque d’initiative de la part des hommes, et non de l’inverse.

Comment être entreprenant sans être repoussé violemment ?

Il existe une grande différence entre être entreprenant et être sans-gêne. Les femmes n’attendent pas de vous que vous leur sautiez dessus dès le premier rendez-vous. Assumer son désir et le montrer à une femme peut se faire de façon sobre et posée. Le simple fait d’être tactile au cours d’une conversation est déjà un excellent début.

Toucher sa main, son épaule, sa joue ou ses cheveux, doucement tout en parlant d’autre chose, comme si cette proximité était naturelle pour vous, permet de faire passer de nombreux messages positifs tels que : « tu me plais », « je suis un homme qui sait ce qu’il veut », « je prends des initiatives », « je peux être doux et sensuel »… Libre à cette femme de répondre favorablement ou non à ces messages. Gardez en tête qu’un message amené en douceur entrainera une réponse douce, même si cela peut être une réponse négative. Au pire, vous essuierez un refus poli, votre main sera peut-être délicatement repoussée mais jamais vous ne recevrez de claque comme dans les mauvaises comédies, et vous ne choquerez pas non plus. Gardez en tête qu’une femme sera toujours flattée de plaire à un gentleman.

Une erreur extrêmement répandue à ne pas commettre : demander la permission ! Demander à une femme si vous pouvez l’embrasser revient à lui demander de prendre l’initiative, donc à prendre le rôle de l’homme. C’est la plonger à nouveau dans la culpabilité, lui donner une responsabilité qu’elle n’est pas censée assumer. De plus, cela vous place dans une position infantile, absolument pas viril. La plupart des femmes désirent un homme pas un petit garçon.

Les femmes ont besoin qu’ont les fassent rêver. Mais faire rêver une femme ne signifie pas nécessairement sortir le grand jeu avec du champagne, bijoux et voiture de luxe. Le simple fait de surprendre une femme, de la faire rire et de bousculer son quotidien suffit largement.
Être entreprenant, moins timide, plus tactile et plus déterminé que les autres est aussi une belle façon de la faire rêver.