Surmonter un deuil, une séparation

Vous avez du mal à accepter la disparition d’un proche ? Vous sortez d’une rupture amoureuse difficile ? Perdre un proche ou se séparer de son conjoint, deux expériences douloureuses qui ont un point commun : la notion de deuil.

Gérer un deuil avec la thérapie brève

Si certaines personnes réussissent en moins d’un an à traverser toute les étapes du deuil grâce au simple soutien de leur entourage, d’autres peuvent se retrouvées bloquées dans une de ses étapes durant une très longue période. C’est dans ce genre de cas, que des consultations de thérapie brève peuvent s’avérer extrêmement bénéfiques.

Certaines techniques, comme l’Hypnose Ericksonienne, permettent d’aider le patient à terminer sereinement son deuil. Après seulement, quelques consultations, vous vous sentirez enfin libéré de ce poids qui pesait sur vos épaules depuis trop longtemps. Vous pourrez regarder vers l’avenir avec optimisme, tourner la page et rebondir.

Les 7 étapes du deuil

Le docteur Elizabeth Kübler-Ross, psychologue et spécialiste du comportement, a été une des premières à présenter les différentes phases ou étapes du processus de deuil. Un processus que l’on retrouve aussi bien dans le domaine sentimental que professionnel (licenciement, etc). Si le docteur Kübler-Ross a d’abord établi 5 étapes différentes, les travaux d’autres spécialistes ont permis par la suite d’approfondir ce sujet pour finalement distinguer 7 étapes :

1ère étape – Le choc :

C’est l’étape la plus brève. L’annonce de la mauvaise nouvelle, du décès, de la séparation, etc. La personne est souvent incapable de réagir, elle est juste sonnée, choquée par ce qu’elle entend.

2ème étape – Le déni :

Une fois le choc de l’annonce passé, la personne refuse de croire, d’accepter la situation. Elle ne cesse de contester, y compris verbalement « c’est impossible, c’est pas vrai … ». Certaines personnes peuvent rester très longtemps dans cet état et continuer à faire comme si rien n’était arrivée.

3ème étape – La colère et le marchandage :

Obligée de reconnaitre enfin les faits, la personne se révolte, s’enferme dans le reproche, l’accusation « c’est de ta faute ! ». Puis elle cherche à marchander, avec le conjoint, le patron ou même Dieu, persuadé que tout peut encore redevenir comme avant si elle promet de changer certaines habitudes. Constatant que ce marchandage est impossible, la personne revient d’autant plus violemment vers la colère, allant même parfois jusqu’à être très agressive avec son entourage.

4ème étape – La tristesse :

Épuisée par la phase de colère, la personne endeuillée tombe alors dans une période de désespoir, voire de dépression dans certains cas. Cette étape peut parfois s’accompagner de maux de têtes, de ventre, de douleurs dans le dos, etc.

5ème étape – La résignation :

C’est l’abandon de la lutte. La personne a compris qu’il n’y a pas de retour en arrière possible. Mais elle n’arrive pas encore à se projeter dans le futur.

6ème étape – L’acceptation :

Cette fois la personne finit par accepter la perte. Elle retrouve confiance en elle et commence à nouveau à faire des projets, à entrevoir un avenir sans l’autre.

7ème étape – La reconstruction :

C’est la phase de renaissance. La personne est enfin sorti du tunnel, elle peut se reconstruire, se réorganiser avec une énergie nouvelle. Le deuil est désormais un souvenir.